Janvier 2024 – Mon compagnon de route

Le premier article de ce voyage sera sur le vélo qui va permettre cette aventure sur roues ! J’ai mis un moment avant de trouver le biclou idéal. J’aurais pu m’orienter vers un vélo neuf prêt à rouler mais je trouvais beaucoup plus sympa de partir d’un vieux cadre et le retaper. 

Mes critères étaient nombreux : cadre et fourche en acier chromoly (alliage d’acier permettant d’avoir des tubes plus légers avec des parois fines), roues de taille 26 pouces, freins à patins à câbles et œillets de fixations pour un porte bagage sur la fourche. En conclusion, un vélo de voyage robuste, de mécanique simple et facile à réparer avec peu d’outils.

Rénover un VTT des années 90 avec un cadre en acier pour en faire une randonneuse est devenu à la mode. Les sites de ventes d’occasion en ligne, sont remplis d’annonces de ce style de vélo. Grâce aux conseils des ateliers participatifs de réparation à Rennes et Nantes, j’ai rapidement identifié des marques et modèles correspondant à mes attentes. 

Ma difficulté allait être ailleurs… trouver les équipements robustes de bonnes qualité (notamment la transmission) et à un prix raisonnable, pour les ajouter au kit fourche/cadre .

Heureusement au milieu de ces annonces, des actualisations pour rafraîchir ma recherche et des changements de mots clés, « La Grange à Vélo » (www.la-grange-a-velo.fr) est apparue. Il s’agit d’une boutique/atelier très particulière implantée près de Rennes. Garik y propose des vélos de seconde main qu’il va chercher aux Pays-Bas pour les retaper. Nous nous sommes donc retrouvés un après-midi à fouiller son grenier à la recherche de la perle rare. Et nous l’avons trouvé : un Giant Builder.

Giant Builder d’origine

Après de longues recherches de son côté, Garik a trouvé les équipements souhaités. Et nous nous sommes retrouvés dans sa grange pour l’assemblage. Merci à lui d’avoir accepté de m’associer à ce travail.

Place maintenant au montage, avec en amont un petit récapitulatif des équipements choisis :

  • Roues 26 pouces double parois rayons inox
  • Transmission 3 x 9 vitesses en Shimano gamme Deore à minima
  • Dynamo pour l’éclairage dans le moyeu de la roue avant
  • Freins de type V-brake
  • Dérailleurs et freins à câbles

Etape 1 : le cadre

La première étape a consisté à démonter l’ensemble des éléments présents sur le cadre d’origine pour ensuite le nettoyer. Le nettoyage a permis d’enlever les points de rouilles. Sur ces zones, un vernis a été ajouté afin de stopper la corrosion et d’éviter que la rouille n’apparaisse à nouveau.

Cadre et fourche après nettoyage

Etape 2 : la fourche et le jeu de direction

Dans un premier temps, il a fallu réaliser une vérification du jeu de direction. L’objectif était de le nettoyer et de mettre de la nouvelle graisse. Ce prérequis terminé, nous avons pu remettre en place la fourche.

 

Cuvette avec roulement après nettoyage
Ajout de graisse avant le remontage
Montage des cuvettes du jeu de direction

Etape 3 : le boîtier de pédalier

Nous avons installé un boîtier de pédalier avec les roulements situés à l’extérieur du cadre.

Boîtier de pédalier

Etape 4 : la transmission

Après l’installation de la cassette sur la roue arrière, nous avons mis en place le pédalier, les dérailleurs et la chaîne. A cette étape, le vélo commençait à prendre forme !

Pédalier
Dérailleur arrière en cours de nettoyage
Mise en place du dérailleur arrière après vérification du bon alignement de la patte de fixation
Cassette 11/34 pour les puristes !
Transmission mise en place

 Etape 5 : les freins

Les étriers de freins d’origine étaient de bonne qualité. Ils ont donc été conservés. Ils avaient seulement besoin d’un nettoyage. Le but aussi était de s’assurer que les ressorts aient une bonne réactivité. 

Étriers après nettoyage
Mise en place des étriers sur la fourche
Après installation des patins

Etape 6 : les gaines et le câblage

Maintenant que l’ensemble des éléments de la transmission et des freins étaient en place, nous pouvions réaliser la pose des gaines et des câbles associés.

Gaines reliant les leviers du guidon au cadre

Etape 7 : les garde-boues et le porte-bagage arrière

Le montage des garde-boues (ma bête noire !) s’est très bien passé. Le modèle sélectionné était facile à régler. Par contre nous avons eu une petite surprise avec le porte-bagage arrière. Un des œillets de fixation sur le cadre n’était pas au bon diamètre et n’avait pas de filetage. Un petit oubli du service qualité de l’usine lors de la fabrication ! Après un taraudage maison le tour était joué.

Garde-boue avant
Notre œillet récalcitrant
Garde-boue et porte bagage arrière

Etape 8 : la potence et le guidon

Après réflexion, pour plus de confort, j’ai décidé de ne pas conserver la potence et le guidon d’origine. Heureusement nous avions un peu anticipé ce changement d’avis de ma part et la longueur des gaines nous le permettait.

 

Après mise en place de la nouvelle potence et guidon

Etape 9 : l’éclairage et le branchement électrique

Cette installation constituait la touche finale. Garik l’a réalisé sans moi. Elle a consisté en la mise en place du système d’éclairage avec la dynamo qui se trouve dans le moyeu de la roue avant.

Feu avant
Feu arrière

Et il n’y avait plus qu’à rajouter le porte-bagage avant… et voilà le vélo prêt pour le voyage.

Vue d’ensemble 1/2
Vue d’ensemble 2/2

Alors qu’en pensez-vous ? Ecrivez-moi vos impressions et vos remarques : contact@lapetitedynamo.com

8 thoughts on “Janvier 2024 – Mon compagnon de route

  • Emmanuelle

    Beau vélo ! Bravo pour le travail de montage minutieux et bien réfléchi. Vivement de voir comment le vélo t’emmènera sur les routes du monde !

    Répondre
  • Jany xavière BALAIDIER

    Oh là là… j’ai suivi toutes les étapes : bravissimo. C’est superbel Merci Xavier et bonne route. Jany

    Répondre
  • Pascal

    Choix très judicieux !
    Vélo superbe.
    Manque une sonnette ?
    Bon voyage !

    Répondre
  • Marie-Danièle

    Superbe le vélo, bravo Xavier.
    Je te souhaite de vivre plein de belles et riches aventures !
    Et merci de nous permettre de te suivre avec ce blog et la newsletter !
    Bises
    Marie-Danièle

    Répondre
  • Ménière Jean-Marie

    A 85 ans, le fanion tricolore national sur ma canne et mon vélo remisé, j’ai eu la chance d’assister au départ anticipé de Xavier autour du Monde ce 21/02/2024 vers 10°h30 du collège Notre-Dame à Pertuis pour rejoindre Gardanne et Marseille au milieu d’une escorte rapprochée d’accompagnateurs. Que la route lui soit bonne !

    Répondre
  • Barbe régine

    Ben Xavier maintenant ya plus k… pédaler ! Bravo… vraiment.

    Répondre
  • Comfettiste

    c’est du costaud !!! 🙂

    Répondre
  • de Moncuit Élisabeth

    Je n’aurais jamais imaginé tout le travail que ça pouvait représenter !! Bravo et surtout bonne route, l’aventure est à toi !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *